Loading...
High-Tech

Top 4 des moyens de transport du futur révolutionnaires !

image principale de l'article : Top 4 des moyens de transport du futur

Entre l’accélération de l’économie, les défis énergétiques et le développement durable, les moyens de transport d’aujourd’hui ne répondent plus totalement aux besoins de la planète et de ses habitants. Ainsi une course contre la montre s’établit pour trouver des modes de transport qui peuvent révolutionner le monde de demain. Si certains projets sont assez improbables, d’autres sont d’ores et déjà en cours de développement. Ci-dessous, selon-moi le top 4 des moyens de transport du futur qui révolutionneront notre monde.   

TOP 4 :

le maglev japonais

L'image du Maglev : Top 4 des meilleurs moyens de transport du futur
Vitesse Moyenne (km/h)
Vitesse Maximale (km/h)

Maglev est la version contractée de Magnetic Levitation autrement connu sous le nom de sustentation électromagnétique. Pour faire simple, c’est l’interaction entre des aimants qui va créer une force magnétique et permettre la lévitation. Le train va être repousser vers le haut évitant ainsi le contact avec les rails et le ralentissement dû aux frottements. Le prototype du train Maglev est déjà en cours de fonctionnement. Il existe d’ailleurs des lignes en Chine, au Japon et en Corée du sud. Le 21 avril 2015, le Maglev a battu le record mondial en atteignant 603 km/h, avec des passagers à bord. C‘est l’équivalent de 10 kilomètres en une minute soit 170 mètres par seconde.

Le potentiel d’évolution du Maglev est très intéressant. En 2037, le Japon projette de mettre en service une ligne reliant Tokyo à Osaka. Il pourra ainsi parcourir les 438 km à 505 km/h de moyenne. Avant même sa mise en place effective, le futur du Maglev constitue d’ores et déjà une source d’inspiration pour d’autres moyens de transport du futur que je cite plus bas. Le Maglev a le mérite de figurer dans ce classement car il est l’ancêtre des trains à sustentation électromagnétique et le déclencheur d’une course pour révolutionner le transport ferroviaire.  

TOP 3 :

l'hyperloop americain

L'image de l'Hyperloop : Top 3 des meilleurs moyens de transport du futur
Vitesse Moyenne (km/h)
Prix du billet (Dollar $)

En 2013, c’est Alain Musk, fondateur de Space X et PayPal qui promet un mode de transport à 1000 km/h. Son projet futuriste baptisé Hyperloop, vient mettre un terme aux ambitions japonaises en proposant un train à très grande vitesse deux fois plus rapide que les objectifs du Maglev dans 20 ans. L’engin supersonique pourra ainsi relier Los Angeles à San Francisco en seulement 30 min. Pour aller à cette vitesse, le pari technologique est d’embarquer des passagers dans une capsule. Celle-ci se déplace sur un coussin d’air et sera propulser par un champ magnétique. En effet, c’est l’air à haute pression qui empêcherait d’éventuels frictions et collisions. Le côut énergétique de l’engin serait très faible puisqu’il combinerait plusieurs sources d’énergie (comme l’énergie solaire, l’énergie du vent…). Quant au prix du billet, il ne dépasserait pas les 20$.  Ci-dessous, une immersion en 360° pour vivre l’expérience Hyperloop.

En livrant les brevets en Open Source, le projet suscite plusieurs offres concurrentes. La start-up Hyperloop One ambitionne d’être la première à lui donner vie. En s’emparant de l’idée, elle promet en 2021 un test grandeur nature avec des passagers à bord. La startup Hyperloop Transportations Technologies s’installe à Toulouse pour lancer la France dans la course au train supersonique. La ville pourrait être reliée à Montpellier en seulement 20 minutes de trajet.

TOP 2 :

le t-flight chinois

L'image du t-flight : Top 2 des meilleurs moyens de transport du futur
Vitesse Moyenne (km/h)
Vitesse Maximale (km/h)

La rivalité américano-chinoise nous vendra toujours du rêve. Pendant que les américains travaillent d’arrache-pied pour se rapprocher du 1000 km/heure, les chinois annoncent l’un des moyens de transport du futur les plus prometteurs baptisé T-Flight. En effet, leur propre version du train supersonique sera 3 fois plus rapide que l’Hyperloop. Cet engin circulerait dans un tube où la pression ambiante de l’air serait 10 fois inférieure à la pression atmosphérique au niveau de la mer. Ainsi, la résistance au déplacement serait plus réduite que la version d’Alain Musk. Selon le Directeur de Projet et chercheur Deng Zigang, ce projet qui paraissait lunaire et utopique est désormais réalisable.

Plusieurs instituts chinois et étrangers collaboreront à la conception de T-Flight. La société aérospatiale chinoise CASIC (China Aerospace Science and Industry Corporation) a déjà déposé plus de 200 brevets liés à ce système de transport du futur. Le projet se développera en trois étapes. Premièrement, des trains pouvant atteindre une vitesse de 1000 km/h seront lancés au niveau régional. Ensuite, la vitesse sera doublée en établissant des liaisons entre de grandes mégapoles chinoises. Enfin, le T-Flight traversera les frontières de la Chine et pourra accélérer à une vitesse allant jusqu’à 4000 km/h.

TOP 1 :

la voiture volante

L'image du TF-X : Top 1 des meilleurs moyens de transport du futur
Vitesse Maximale (km/h)
Autonomie (km)

Si vous avez rêvé un jour de conduire la DeLorean de Retour vers le futur ou la Ford Anglia de la famille Weasley dans Harry Potter, la startup américaine Terrafugia viendra alors accomplir le fantasme de votre enfance : la voiture volante TF-X.

TF-X s’inspire du principe de l’hélicoptère pour un envol tout en douceur. En effet, ces hélices rétractables lui permettent de décoller verticalement, à l’image d’un hélicoptère sur une surface peu dégagée. A 30 mètres, les dispositifs pivotent et s’appuient sur la force d’une grande hélice fixe à l’arrière pour propulser la TF-X à 320 km/h (200 MPH). Avec une autonomie de 800 km (500 mile Range), le conducteur pourrait se déplacer toute la journée dans les airs sans se soucier de son réservoir. Electrique, son utilisation ne comporte aucun risque pour l’environnement. Ainsi, toute personne pourrait l’alimenter facilement dans son garage ou sur des bornes adaptées.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la voiture volante n’exigerait aucun permis spécifique pour la conduire. En effet, son système de pilotage automatique comme vous pouvez-voir ci-dessous, la rendrait simple d’utilisation. Elle ne nécessiterait donc qu’une dizaine d’heures d’apprentissage au conducteur. La voiture est aussi dotée d’un parachute en cas d’impossibilité d’atterrissage, et peut atterrir automatiquement si le pilote ne répond pas aux commandes.

Malheureusement, la TF-X ne pourra pas voir le jour aussi facilement. En effet, l’aménagement de l’espace aérien dédié aux envols et aux atterrissages ne sera plus réservé qu’aux avions. Aussi, pour éviter des éventuelles collisions dû à un trafic aérien assez dense, il faut délimiter une sruface autorisé pour ce type de transport. En voyant, le temps passé pour définir des plans de vol pour des drones, le projet risque de bien tarder. Par ailleurs, l’idée de pouvoir voyager sereinement dans les airs partout, tout le temps et en toute sécurité mérite quand s‘y attache. En tout cas, Terrafugia se montre confiante en anticipant une présentation du prototype du TF-X pour 2018 soit l’année prochaine. Stay Tunned !


 

Voici selon moi le top 4 des moyens de transport du futur les plus prometteurs. Si vous en connaissez d’autres qui pourraient révolutionner notre monde, n’hésitez pas à nous le faire parvenir en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

157 Partages
Partagez155
Tweetez
Partagez2