Loading...
E-Commerce

Top 4 des plus grandes réussites ecommerce !

image principale de l'article : Top 4 des plus grandes réussites ecommerce

Le début du ecommerce est étroitement lié avec l’évolution et la généralisation d’Internet. Malgré des débuts difficiles dus à la complexité de l’outil et de la nétiquette du partage gratuit, la vente sur internet commença petit à petit à entrer dans les mœurs. Aujourd’hui ce secteur représente des milliards de chiffre d’affaires grâce à des business models viables et ingénieux. Derrière chaque grand homme se cache une femme et derrière chaque site ecommerce rentable, se cache un visionnaire audacieux. Voici selon moi le top 4 des plus grandes réussites ecommerce de tous les temps.


 

TOP 4

Hiroshi Mikitani : le japonais audacieux

Logo de Rakuten : Top 4 des plus grandes réussites ecommerce dans le monde

Vous ne connaissez pas Rakuten ? Mais si… Le père de PriceMinister, Kobo ou encore NextPerf… Toujours pas ? Rakuten est le sponsor officiel de l’équipe de foot « FC Barcelone » et celui des coéquipiers de Stephen Curry « Warriors » en NBA. La société gère aussi dans la foulée une équipe de baseball professionnelle, les Tohoku Rakuten Golden Eagles. L’homme derrière cet empire n’est autre que le japonais Hiroshi Mikitani.

Hiroshi est un succès-man né à Tokyo. Diplômé d’Harvard, l’entrepreneur commence une carrière florissante au sein d’une banque d’affaires. Tout se passait très bien jusqu’à ce qu’il décide de quitter son emploi et explorer les rives inconnues de l’ecommerce. Dans une époque où internet n’était pas inclus dans les mœurs, le pari de cet homme ne laissa personne indifférent.  Pourtant son audace a donné naissance au plus puissant site de vente en ligne japonais dont il ne présageait peut-être pas l’énorme croissance.

En effet, Rakuten était la 2eme plateforme ayant le plus de visiteurs uniques derrière Yahoo en 2004 (Et oui les temps sont révolus). Son chiffre d’affaires qui dépassait 1,1 milliard de dollar va lui valoir une entrée en Bourse en 2008 et accentuer ses ambitions de développement à l’international. Ainsi, Hiroshi se mit aussi tôt à préparer le terrain en adoptant l’anglais comme langue d’échange au sein de Rakuten. Un choix très critiqué qui lui a permis une ouverture à l’international à une vitesse rarissime.

“En mars 2010, j’ai réalisé un discours en anglais devant un public se composant majoritairement de Japonais. Je leur ai expliqué qu’à partir de maintenant toutes les activités au sein de Rakuten seraient conduites en anglais… Je me souviens encore de leur air choqué. Leur réaction était compréhensible… Pourtant la réalité est là : l’adoption de l’anglais est vitale pour la compétitivité à long terme des entreprises japonaises.”
Portrait de Hiroshi Mikitani, CEO de Rakuten
Hiroshi Mikitani
CEO, Rakuten

Cette expansion va lui permettre de se positionner parmi les plus grandes réussites ecommerce dans le monde. Pour n’en citer que quelques-uns, il acquiert en 2010 le site d’achat et de vente en ligne français PriceMinister. L’année suivante, il rachète le site ecommerce canadien Kobo. En rajoutant un mois plus tard Aquafadas à son portefeuille, il devient leader de l’édition et la publication numérique. Enfin en 2016, Hiroshi annonce l’acquisition de Nextperf, société française spécialisée dans l’optimisation en temps réel de la publicité en ligne.

En alliant ambition, audace et persévérance, Rakuten est la 4ème société ecommerce générant le plus de chiffre d’affaires dans le monde (7,2 milliards de dollars). Avec une fortune estimée à 6 milliards de dollars, Hiroshi Mikitani figure dans le top 5 des hommes les plus riches au Japon.


 

TOP 3

Pierre Omidyar : Une prise de recul prodigieuse

Contrairement à Rakuten, eBay est sans doute un site ecommerce qui nous parle particulièrement en raison de son succès et de son ancienneté. C’est aujourd’hui LA référence en matière de ventes aux enchères en ligne. Mais connaissez-vous son fondateur et son histoire ?

image de Pierre Omidyar, fondateur d'eBay

Né en 1967 à Paris, Pierre Omidyar est un Franco-américain passionné par la programmation informatique. Dès son plus jeune âge, Pierre été intéressé par le principe de la vente aux enchères. Il lance alors en 1995 sa propre plateforme en ligne eBay alors qu’il était ingénieur informatique chez General Magic. La légende raconte que Pierre l’a créé pour permettre à sa femme de commercialiser des distributeurs de bonbons PEZ. Ce coup de com’ entièrement faux prouve en revanche la volonté d’eBay de s’imposer comme le premier site d’enchères.

Pierre a tout de suite senti le succès de son site lorsque le premier produit vendu à 14,83 dollars était en réalité un pointeur laser défectueux. Pour éviter un éventuel retour, il contacta l’acheteur et lui demanda s’il avait compris que le laser était usé. L’acheteur expliqua qu’il était justement collectionneur de pointeurs laser défectueux.  

Si, en seulement 5 années, eBay figure déjà parmi les plus grandes réussites ecommerce, c’est aussi grâce à son financement. Dopé grâce à une préférence boursière pour les jeunes sociétés, l’entreprise enchaîne les acquisitions dans des secteurs inattendus. En rachetant Skype et PayPal, l’entreprise finit par revenir en arrière en revendant la première après tout juste 4 années. En 2015 suite à une pression des actionnaires, eBay se scinde en deux et fait de PayPal une société indépendante. Ses réajustements du champ d’activité font du leader de la vente aux enchères le 3ème site ecommerce (9 milliards de dollars de chiffre d‘affaire). Quant à Pierre, il figure honorablement parmi les Hommes les plus riches avec une fortune de 8 milliards de dollars.


 

TOP 2

Jack Ma : une belle leçon de vie humaine​

On passe aux choses sérieuses avec l’une des plus puissantes plateforme ecommerce dans le monde AliBaba créée par un entrepreneur chinois nommé Jack Ma.

L’homme derrière cette success-story n’était pas riche et n’avait aucun soutien financier ni de l’Etat, ni de son entourage. Avant la création d’Alibaba, Jack Ma a toute sa vie enchaîner les échecs. Il rate 2 fois son examen dès l’école primaire et 3 fois celui du collège et de l’université. Après avoir été diplômé, toutes ses candidatures ont été rejetés avec entre autres l’examen de police où il a été le seul à échoué. Il a réussi finalement à intégrer une petite université en tant que professeur dans sa ville natale où il sera payé 10 dollars par mois.

Alors que n’importe qui pourrait perdre foi en lui et en l’humanité, cette leçon de vie a toujours été armée d’espoir, de détermination, d’optimisme et ne se plaignait jamais. Convaincu qu’il fallait travailler dur pour faire ses preuves, Jack Ma se confrontait aux touristes américains pour apprendre l’anglais. Par conséquent, il parvient à créer sa propre agence de traduction. En se rendant aux USA comme interprète, il découvre pour la première fois internet alors qu’il n’avait que la trentaine. A l’époque, cet outil virtuel coutait très chère et personnes n’y croyait. Pourtant l’entrepreneur a vu de ses propres yeux comment cette industrie se développait aux Etats-Unis.

"Si tout le monde croit en quelque chose ou se jette dessus, n’y va pas, ça veut dire que ce n’est pas ton opportunité. Parce que si tout le monde l’a vu, pourquoi tu crois que cette opportunité t’appartient. Là où il y’a des gens qui se plaignent de quelque chose… Là sont les opportunités".
Portrait de Jack Ma, CEO d'Alibaba
Jack Ma
CEO, Alibaba

En 1999, Jack Ma quitta son travail et retourna à sa ville natale pour y fonder la révolution AliBaba. Dès le début, ses ambitions étaient grandes. En effet, Il souhaitait que ses produits soient vendus dans le monde entier. D’ailleurs le nom Alibaba a été choisi parce que tous les citoyens allemands, indiens, chinois qu’il a eu l’occasion d’interroger connaissaient ce personnage aimable et intelligent.

Chiffre d'affaires ($) en une journée ALIBABA

C’est ainsi que commence cette grande réussite ecommerce qui jusqu’à aujourd’hui bat tous les records. En effet, il réalise la plus grosse introduction en bourse de l’histoire après une levée de 25 milliards de dollars. Aujourd’hui, Alibaba est capable de réaliser la même somme en chiffres d’affaires en seulement 24 heures

Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent de la plus grosse période promotionnelle de Thanksginving aux Etats-Unis. C’est aussi un chiffre d’affaires supérieur à celui réalisé en 2015 par 19 des 40 sociétés du CAC 40. Enfin, cela correspond au PIB de certains pays comme le Honduras ou l’Afghanistan.

Alibaba n’est pas seulement un site internet, mais regroupe tout un ensemble de services : Taobao, une plateforme de vente C2C, eTao, un comparateur de prix des produits, Alipay, l’équivalent chinois de PayPal, AliExpress, une plateforme internationale orientée vers la vente au détail et pleins d’autres. Un empire qui s’est imposé comme la 2ème plateforme ecommerce dans le monde (23 milliards de dollars de CA). Un écosystème puissant qui a fait de Jack Ma la 12ème fortune dans le monde (48 milliards de dollars).

BONUS
Le hobby de Jack Ma​

 

TOP 1

Jeff Bezos : Le pari fou d'un prodige

Le Top 1 des plus grandes réussites ecommerce n’est autre qu’Amazon fondé en 1994 à Seattle par Jeff Bezos. Depuis ses débuts de revendeur de livres sur Internet, Amazon a bien évolué et se rapproche de l’ambition de son fondateur : devenir une boutique qui vend absolument tout. Par ailleurs, l’histoire du fondateur est une source d’inspiration pour tous les entrepreneurs. En effet, le succès et la vitesse de croissance de l’entreprise font de Jeff Bezos la plus grande référence en ecommerce. Une évolution qui se représente même dans le changement radical de son look.

Né en 1694, Jeff Bezos est abandonné à la naissance par son père biologique. Il vivra alors auprès de son père adoptif Miguel Bezos, un immigré cubain qui lui donne son nom. Passionné d’informatique depuis son enfance, il poursuit tout naturellement son étude d’informatique à la prestigieuse université de Princeton. A l’heure où Internet fait tout juste son apparition, certaines étoiles comme lui arrivent déjà à mesurer la potentialité de l’outil.

Alors qu’il gagnait un salaire confortable dans une société d’investissement à Wall Street, il décide de tout quitter pour lancer son projet fou. Ce changement de vie était une prise de risque importante. Son père lui avait même conseillé de ne pas quitter son job et de s’occuper du projet le soir. Pourtant Jeff était convaincu qu’il fallait saisir rapidement cette opportunité qu’offre internet et développer son projet à plein temps. 

“Je savais que quand j’aurais l’âge de 80 ans, je regretterais sincèrement de ne pas avoir participé à cette chose qu’on appelait Internet et qui allait révolutionné le monde. En pensant de cette manière … la décision était incroyablement simple à prendre.”
Portrait de Jeff Bezos, CEO d'Amazon
Jeff Bezos
CEO, Amazon

Jeff Bezos démarre son entreprise d’ecommerce en 1995. Il décide de se concentrer sur une niche et en fait tout d’abord une librairie en ligne. Ambitieux de créer un empire mondial, il opte pour Amazon, en référence au plus grand fleuve du monde. Il parvient aussi à convaincre ses plus brillants collègues de le rejoindre et de s’investir totalement pour accélérer le développement.

Sa démarche entrepreneuriale lui a permis de profiter de la frénésie autour des sociétés web avant les années 2000. Il a réussi alors a levé plus de 2,2 milliards de dollar entre 1998 et 2000 a un coût ridicule. Ce capital énorme lui a donné la possibilité à de construire d’énormes entrepôts aux quatre coins des Etats Unis. Par conséquent, sa capacité logistique défia toute concurrence.

Certes le chemin était semé d’embuches mais en recrutant les meilleurs talents, en insufflant un sentiment d’urgence constant auprès de son équipe en les adhérant à la frugalité et à sa stratégie, Jeff Bezos s’est rapproché plus que jamais de son ambition folle : devenir un “everything store. Récemment, il obtient même l’accord de 13 Etats américains pour vendre des médicaments sur prescription médical. Une initiative qui a été bien accueilli par le monde pharmaceutique et un marché qui pourrait lui rapporter entre 25 et 50 milliards de dollars rien que sur le territoire américain.

“La technologie doit permettre de révolutionner ce secteur de la distribution de médicaments.”
Portrait de Brent Saunders, CEO d'Allergan
Brent Saunders
CEO, Allergan
“Nous soutiendrons quiconque améliorerait la distribution de médicaments.”
Portrait de Ian Read, CEO de Pfizer
Ian Read
CEO, Pfizer

Tous ces péripéties permettent à Amazon d’accélérer sa croissance et devenir aujourd’hui le premier site e-commerce dans le monde (136 milliards de dollars). Quant à Jeff Bezos, c’est aujourd’hui l’Homme le plus riche au monde avec une fortune estimée à 100 milliards de dollars et c’est loin d’être terminé.


Voici selon moi le top 4 des plus grandes réussites ecommerce de tous les temps. Si vous en voyez d’autres qui méritent de figurer dans le classement, n’hésitez pas à nous le faire parvenir en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

79 Partages
Partagez79
Tweetez
Partagez